>> Accueil Bases de données Pages villages Nous écrire         Accès au panier Nous contacter Imprimer

Bases de données > Notices de familles

Base de données 'notices'

( 1305 entrées )
 Nom   

Haas - Hass

Très répandu en Alsace, le patronyme HAAS se traduit de l'allemand "Hase" par "lièvre".

Ce nom de famille se rencontre également dans d'autres régions de France sous différentes formes, telles que LELIÈVRE, LIÉVRARD, LEVRE ou encore LEBRET.

Diverses explications peuvent être données quant à la formation de ce patronyme.

Le premier porteur du nom a peut-être habité une maison dont l'enseigne était un lièvre ou était surnommé ainsi parce qu'il était un chasseur, un braconnier.

Le préfixe Hase se retrouve aussi dans plusieurs toponymes, c'est-à-dire noms de lieu. Ainsi, on relève dans le Dictionnaire Topographique du Haut-Rhin, le Hasenacker situé à Ballersdorf, Liebsdorf ou encore Tagolsheim, le Hasenberg à Brinckheim et Koestlach.

Sur les armoiries des HAAS: le lièvre  

Les Haas en Suisse

Le Dictionnaire Historique et Biographique de la Suisse consacre une importante notice à la famille HAAS. Celle-ci est présente dans les cantons de Bâle, Berne, Fribourg, Lucerne et Schaffhouse.

Dans le canton de Bâle la famille exerçait le métier de fondeur de caractères typographiques. Elle portait les armoiries "coupé d'azur au lièvre passant au naturel, et bandé d'or et de sable de six pièces".

L'ancêtre commun du canton de Bâle est Jean WILHELM, venu de Nuremberg à Bâle en 1718 (Wappenbuch der Stadt Basel).

C'était également une famille patricienne de la ville de Lucerne, famille éteinte à ce jour.

Un certain Pierre HAAS fut reçu bourgeois de la dite ville en 1373.

L'ouvrage intitulé "Luzerner Auswanderer 1640 - 1740" de Joseph SCHÜRMANN-ROTH mentionne une douzaine de représentants de la famille HAAS ayant quitté leur pays natal pour aller s'installer à l'étranger.

Parmi eux, on relève Anna HAAS originaire de Ruswil demeurant à Guebwiller, Jos venant de Hergiswil et s'étant établi à Bergholtz ou encore Melchior natif d'Udligenswil et vivant à Colmar.

Personnalités et curés

On relève dans le Nouveau Dictionnaire de Biographie Alsacienne plusieurs personnalités HAAS.

Parmi eux, citons Charles HAAS, artiste peintre qui vit le jour à Sierentz en l'année 1894. Il réalisa de nombreux paysages de neige et de printemps du Sundgau.

Attardons nous également sur François Joseph HAAS, homme politique né à Guebwiller le 15 mai 1778 et décédé à Paris en 1839. Issu d'une famille juive de Guebwiller, convertie en 1617, il est le fils de François Joseph HAAS, boucher de profession et d'Anne Marie GRUNDLER.

Il épousa Marie Catherine BAECKER à Colmar le 19 brumaire de l'An XIII (21 novembre 1804). Après avoir fait ses études à l'école des Dominicains de Guebwiller, il s'installa à Belfort où il devint receveur particulier des finances de cet arrondissement.

Le répertoire du Clergé d'Alsace de Louis KAMMERER mentionne deux porteurs du nom.

Le premier, Jean Jacques HAAS naquit à Masevaux en l'an 1655. Fils de Michel HAAS et d'Anne Marie KLINGER, il fut ordonné prêtre en 1681. Curé à Masevaux puis Bernwiller, il décèda à Ammerschwihr en 1738. Il portait pour armoirie "d'azur à quatre besants d'or, posés deux et deux, et un chef d'or chargé d'un lièvre contourné, courant de gueules, et soutenu de sinople" (Armorial d'Alsace).

Le second se prénommant également Jean Jacques, fut ordonné en 1728 à Guebwiller. Chapelain à Merxheim puis à la Collégiale de Lautenbach, il fut curé à Ungersheim ou il décéda le 20 avril 1758 à l'âge de 54 ans.

La vallée du Florival

L'importante famille HAAS de Guebwiller a fait l'objet d'une étude effectuée par Francois KLEE et publiée en 1963.

Ce travail nous indique que l'ancêtre commun des HAAS de Guebwiller est Léopold qui habita la ville depuis 1617. Léopold est originaire du lieu dit "Grüne Hütte" situé sur le ban de la commune d'Ottmarsheim. Il épousa à la fin de l'année 1623 Anastase, la fille de Conrad MEYER, fermier de Guebwiller. Quatre enfants firent la joie du couple.

Parmi eux citons Jean HAAS qui vit le jour en septembre 1624 et qui prit pour épouse Marie Susanne JUDLIN et Jean Georges HAAS qui s'unit en premières noces avec Ursule MULLER. Veuf, Jean Georges convola en secondes noces avec Ursule RIEDINGER qui lui donna quatre enfants.

Léopold HAAS décéda peu de temps après son épouse, en l'année 1675 à Muttenz dans le canton de Bâle en Suisse. Son acte de sépulture fut retranscrit dans les registres paroissiaux de Guebwiller .

Le dépouillement des contrats de Guebwiller par André GANTER, nous donne quelques indications complémentaires sur la famille.

En 1621, un certain Jean Urbain LAUTENSCHLAGER, bourgeois de Guebwiller vendit à Michel HAAS, bourgeois du même lieu une maison située à côté d'André MEYER, se trouvant dans la ville basse.

Le 25 juin 1671, Jean Georges HAAS acheta à Koppel DREYFUS, le juif de Guebwiller, des vignes devant la Porte de Rouffach.

En l'an 1670, nous savons que Jean Georges HAAS, fils de Léopold HAAS et d'Anastase MEYER bénéficiait gratuitement d'une maison depuis plus de dix ans. Pour compenser cet avantage, les parents firent une donation de biens à leurs deux autres enfants Jean HAAS et Elisabeth HAAS, épouse de Christophe KREYENRIEDT.

Le Jeudi après la Saint Sébastien de l'an 1672, un contrat de mariage fut rédigé entre Caspar JEHLEN de Guebwiller et Marguerite, fille de Jean HAAS. Le morgengaab ou douaire consistait en des vignes situés sur le ban de Buhl.

Le 13 décembre 1675, on rédigea un inventaire des biens au décès de Caspar HAAS, meunier de Buhl, veuf d'Elisabeth MUCKLI.

Le Livre d'Or de Soultz mentionne la famille HASS depuis 1568. On y relève également Jean HAAS, prévôt de Rimbach en 1744.

La famille HAAS fut également bien représentée à Lautenbach et Lautenbach-Zell. La première union fut célébrée à Lautenbach le 9 novembre 1666 et concernait Christian HAAS, fils de Nicolas, bourgeois de Lautenbach avec Marguerite SCHORER, native de Schweighouse.

Relevons également les unions Michel HAAS et Marguerite BENTZ en 1673, Oswald HAAS et Marie NODLER en 1699, Nicolas HAAS et Anne BRUNNER en 1705.

D'autres mentions

A Cernay, en 1737, un inventaire des biens fut rédigé au décès de Marguerite HAAS. Les biens furent partagés entre son veuf François HÉRISÉ, bourgeois et maréchal ferrant à Cernay et leurs cinq enfants : François, Anne Marie, Joseph, Thiébaud et Catherine. Parmi les biens, on relève les outils de la forge, le charbon et une louche d'argent.

A Rixheim, plusieurs mariages HAAS furent célébrées en la paroisse Saint Léger entre 1684 et 1788. Les HAAS garçons s'unirent avec des filles LOEFFLER, TROST, WIEST, SCHAUB ou encore SCHLIENGER.

La famille HAAS de Masevaux a fait l'objet d'une étude par l'Abbé BEHRA.

Le dépouillement du notariat de Masevaux par André GANTER, fait état d'un contrat de mariage passé en 1665 entre Rudolphe HAAS de Soppe-le-Bas et la célibataire Gertrude BECK originaire de Sentheim.

En l'an 1672, Jean Jacques HAAS, receveur de Masevaux, acheta à Jean Henri GROTSCHANN des terres au ban de Sickert.

Les HAAS de Masevaux, alliés aux GÉRARD, ont également été étudiés dans l'ouvrage "Conrad-Alexandre Gérard" publié en 1978 aux éditions Alsatia à Guebwiller.

En 1767, un certificat de fin d'apprentissage fut délivré par Jean Thiébaud SCHILLING, bourgeois et tisseur de lin à Moosch en faveur de Maurice HAAS, fils du défunt Joseph HAAS, bourgeois de Mooschbach, après quatre années d'apprentissage.

Le répertoire des inventaires de Rouffach mentionne un certain Philippe HASS qui décèda en l'an 1539.

Dans le village voisin, à Westhalten, on relève le mariage de Blaise HAAS et d'Anne Marie RHEIN en 1659. Il existe, comme témoin de l'ancienneté de cette famille en ce lieu, une clef de voute représentant les armoiries HAAS (porche au 34 rue de Soultzmatt à Westhalten).

Emigration aux Amériques

Dans la liste des demandes de passeport des Haut-Rhinois vers les Etats-Unis établie par Dominique DREYER, on relève une douzaine de porteurs du nom.

Parmi eux, citons Jean HAAS, menuisier âgé de 30 ans, né à Sausheim qui quitta son village natal pour New York en l'année 1857.

Quelques années auparavant, Marie Rose HAAS, native de Rimbach prés Guebwiller avait également fait une demande de passeport pour rejoindre la ville de New York. Elle exerçait la profession de couturière.

Enfin, mentionnons Jean HAAS, journalier, qui parti en avril 1817 pour le Nouveau Monde avec sa femme Marie Ursule SCHNEIDER et ses deux enfants.

Fils de Jean HAAS et d'Anne Marie BIENGIN, Jean vit le jour à Blodelsheim le 25 septembre 1779. En 1806, il prit pour épouse Marie Anne STOECKLER, jeune fille native de Ohnenheim, village du département du Bas-Rhin. Veuf, Jean se remaria avec Marie Ursule SCHNEIDER.

Des représentants de la famille HAAS firent partie des fondateurs de la ville de Castroville. Leur histoire est relaté dans l'ouvrage "the history of Medina County Texas", document consultable au Centre Départemental d'Histoire des Familles à Guebwiller.

Doris FREYTAG




Utilisation
généralités
voir le panier

Patronymes
recherche globale

arbres
artisans d'autrefois
biographies
bibliothèque pdf
census1836
décès
documents pdf
faire-part de décès
gravures
images mortuaires
mariages
migrations
miliciens
monuments
naissances
noms courants
notices de familles
optants
patronymes
personnages ill.
prisonniers
publicités anciennes
réunions de familles
soldats
travaux Behra

A voir absolument
Les Amis du CDHF
mot de passe

Bibliothèque
archives
bergha
bibliothèque
héraldique
musée virtuel
publications
RP photocopiés
sav

Cartes
topographiques
postales

Registres numérisés
censier de Guebwiller

Divers
doubles du CDHF
boutique CDHF
armoiries du Haut-Rhin
synonymes de lieux

- © CRHF 2016 - retour en haut de page